En 1 clic

Nature préservée

Aux portes du Parc Naturel Régional de Lorraine, la communauté de communes Orne Lorraine Confluences (OLC) dispose d’un riche patrimoine naturel et d’un panel diversifié de paysages. Elle est marquée par une forte présence de l’eau avec plus de 400 km linéaires de cours d’eaux, d’une superficie de 392,81 km2.

Les espaces boisés sont nombreux : de simples bosquets à la véritable forêt en passant par les bois de taille plus modeste et les haies. Au fil des siècles, les activités humaines (mines, sidérurgie, agriculture) ont modifié et façonné le paysage. Elles font partie intégrante de l’identité d’Orne Lorraine Confluences. La communauté de communes s’engage aux côtés de partenaires (Etat, Région, Département, intercommunalité et communes) afin de préserver la biodiversité locale. Ainsi, le territoire abrite des zones Natura 2000, des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF), une Zone Importante pour la Conservation de Oiseaux (ZICO) et une Zone de Protection Spéciale (ZPS).

Cette trame bleue sillonne le milieu forestier, les plaines et vallons agricoles en passant par le milieu urbain. L’Orne traverse tout le territoire d’ouest en est. En plus de cette artère principale, d’autres rivières (le Woigot, l’Yron) et ruisseaux (Rougeval, Rawé, Seichevaux, Taupine…) complètent le paysage ainsi que des zones dites « humides » (marais, mares, étangs, plans d’eau et bords de cours d’eau).


 

Espaces Naturels Sensibles

Le territoire compte également des Espaces Naturels Sensibles (ENS) d’une superficie totale de 1 700 hectares. Leur riche faune et flore est préservée en lien avec le Département de Meurthe-et-Moselle tout en étant valorisée grâce à l’organisation de visites auprès du grand public et des scolaires, tout au long de l’année. Orne Lorraine Confluences gère directement deux espaces naturels sensibles : les prairies humides du Rougeval à Doncourt-lès-Conflans et les vallées du Rawé et du Cuvillon à Valleroy. Les autres sites relèvent de la compétence du Conseil Départemental.

 

Etang et motte féodale de Neuvron à Olley

Situé sur des terrains privés, le site de 86 ha comprend un étang de plaine, des prairies pâturées parsemées de mardelles (enfoncements de terrain de quelques mètres sur un plateau), d’un boisement de feuillus ainsi qu’une motte féodale, vestige archéologique de l’occupation ancienne du lieu par des humains.

Situer l’ENS


 

Marais de Droitaumont à Jarny

Le Marais de Droitaumont, 1389 ha, est à l’heure actuelle géré par le Conseil Départemental. On y accède par la rue Bossuet, à Jarny.

Il s’est formé dans les années 50, au milieu de prairies, suite à un affaissement minier. Coulant à proximité, l’Yron a inondé le terrain sur une surface d’environ 17 hectares. Le site est aujourd’hui en voie d’atterrissement par le développement naturel de la végétation marécageuse et composé d’une vaste étendue de roseaux, de petites surfaces en eau, de boisements et de prairies.

Le marais est un paradis pour les oiseaux nicheurs : Gorge bleue à miroir, Busard cendré, Rousserolle effarvate ou Râle d'eau. Il constitue également une halte de choix pour les oiseaux migrateurs comme les Grues cendrées. Au coeur de la végétation, on distingue particulièrement deux insectes, le Papillon cuivré des marais et le Caloptéryx élégant.

Un sentier d’interprétation du Marais de Droitaumont, long de 1,7 km a été aménagé pour vous permettre de découvrir autrement ce site naturel remarquable. Les ondines, les faunes, les fées, les lutins accompagnent votre promenade et révèlent la vie cachée des animaux et des plantes. Un livret interactif est mis à votre disposition. En scannant les QR Code avec votre smartphone, vous pourrez entendre des chants d’animaux et des ambiances sonores du marais de Droitaumont. Vous pouvez également télécharger ce livret proposé par le conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle.

Situer l’ENS

 


 

Prairies humides du Rougeval à Doncourt-lès-Conflans

Cet espace naturel sensible de 41 ha est géré par Orne Lorraine Confluences. Issu de la réunion des deux ruisseaux Rougeval et Tagnon, il correspond à une petite vallée de plaine, très étroite et ponctuellement encaissée où l’élevage domine. Le site se compose d’une mosaïque d’habitats naturels allant des zones humides dans le fond de la plaine (roselières, mégaphorbiaies, prairies humides, saulaies marécageuses…) à des pelouses et prairies plus sèches sur les zones les plus hautes.

 Le patrimoine naturel remarquable du site repose sur la présence d’un complexe marécageux en fond de vallon associé au Rougeval et ses affluents, ainsi qu’à la présence d’un plan d’eau communal de création récente. Les conditions topographiques, écologiques et climatiques ainsi que la position du site permettent l’expression d’un paysage et d’infrastructures naturelles tout à fait remarquables pour le territoire (zone humide d’importance, diversification paysagère dans un contexte d’openfield, …). Ce type de patrimoine naturel tend hélas à se réduire fortement.

Les investigations naturalistes ont permis d’identifier et de spatialiser les espèces animales et végétales ainsi que les habitats patrimoniaux, soit un total de 19 espèces patrimoniales et 14 habitats naturels patrimoniaux. Un Plan de Protection et de Valorisation est en cours d’application.

 Un sentier pédestre sera prochainement aménagé pour découvrir le site.

Source : Bureau d’études en écologie Christelle Jager

Situer l’ENS


 

Vallée de l’Orne d’Olley à Boncourt

Ce milieu naturel fragile et remarquable de 349 ha recensé par le Conseil Départemental au titre des Espaces Naturels Sensibles est composé d’un vaste ensemble de milieux humides essentiellement occupé par de l’agropastoralisme.

Situer l’ENS


 

Vallée du Longeau et de la Seigneulle à Brainville, Friauville, Jarny

Cet espace naturel sensible de 627 ha est à l’heure actuelle géré par le Conseil Départemental.

Les larges vallées inondables du Longeau et de la Seigneulle constituent un des plus beaux ensembles de vastes prairies alluviales de Meurthe-et-Moselle. On y retrouve des espèces végétales rares et protégées comme la Stellaire des marais ou la Serratule des teinturiers.

Des travaux de grande ampleur ont récemment permis au Longeau de retrouver ses méandres originels.

De nombreux points de vue sur la vallée s'offrent au visiteur. Pour les randonneurs, un circuit balisé de 17 km au départ de Friauville permet d'en faire le tour.

Source :  Cité des Paysages du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle

Situer l’ENS


 

Vallées du Rawé et du Cuvillon à Valleroy

Ce site de 108 ha est géré par Orne Lorraine Confluences. Il se compose à l’aval, de la vallée du Rawé (méandres boisés) et à l’amont de son affluent le Cuvillon, qui s’écoule dans une vallée en partie marécageuse, avec notamment le marais de Cuvillon. On peut également noter la présence d’une parcelle prairiale gérée en fauche tardive car abritant quelques orchidées sauvages.

Le site est intéressant du fait de sa diversité biologique. En effet, plusieurs amphibiens sont rencontrés sur le marais du Cuvillon (Crapaud commun, Grenouille rousse) ainsi que des insectes comme l’Azuré de l’Ajonc. Les reptiles sont eux aussi bien représentés avec la Couleuvre à collier ou encore le Lézard des murailles. Pour ce qui est des poissons, le Rawé abrite plusieurs espèces d’importance régionale telles la Loche de rivière, le Chabot ainsi que des brochets juvéniles, signe probable que les géniteurs de cette espèce remontent l’Orne pour y frayer quand les niveaux d’eau le permettent.

Un réseau de sentiers balisés est déjà implanté sur le marais du Cuvillon qui compte également deux observatoires ornithologiques installés par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO).

Bien que cet espace n’ait été classé espace naturel sensible qu’en 2012, ses intérêts faunistiques, floristiques et de manière plus générale de milieu sont connus de longue date. Un Plan de Protection et de Valorisation est en cours d’application sur ce site.

Un sentier pédestre sera prochainement aménagé pour découvrir le site.

Source : Bureau d’études en écologie Christelle Jager et Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle

Situer l’ENS


 

Vallons du Conroy et du Chevillon à Avril

Cet espace de 583 ha dont 60 % sur le territoire d’OLC est majoritairement forestier. Il abrite une multitude de milieux différents, avec leur lot d’espèces animales ou botaniques.

Situer l’ENS

 

 

GEMAPI

La GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI) est assumée par la communauté de communes qui a pour missions :

  • l'aménagement d'un bassin hydrographique
  • l'entretien et l'aménagement de cours d'eau y compris ses accès
  • la défense contre les inondations
  • la protection et la restauration des sites, des systèmes aquatiques et des zones humides.

 

 

Obligation d’entretien des berges par le riverain

Les articles L215-14 et L215-16 du Code de l’Environnement stipulent que le propriétaire riverain est tenu à un entretien régulier du cours d'eau afin de le maintenir dans son profil d'équilibre, de permettre l'écoulement naturel des eaux et de contribuer à son bon état écologique ou, le cas échéant, à son bon potentiel écologique, notamment par l’enlèvement des embâcles et des atterrissements, flottants ou non, par l’élagage ou le recépage de la végétation des rives.

Si le propriétaire ne s'en acquitte pas, la communauté de communes ou le syndicat compétent, peut y pourvoir d'office mais ce sera à la charge financière de l'intéressé.

 

 

En 1 clic
Retour en haut

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies.